"Au milieu de la violence regnante dans le pays, laquelle nous impregne à chaque jour, nous restons dans d’essais esthetiques auxquelles nous nous limitons à des résultats objectifs qui répondent seulement à une demande de marché, en fois d’aborder sérieusement une esthétique de la violence avec des images-concept qui soient des cris, des images qui gênent et dérangent les codes acceptés"